EMARKETING2014J’ai pu passer une journée entière au salon E-Marketing à la recherche de prestations et prestataires innovants, et je vous fais partager quelques trouvailles intéressantes :

  • L’abandon de formulaire enfin disponible avec Ve Interactive !
  • Le retargeting arrive dans le BtoB avec Easicrm,
  • La recommandation produits se banalise avec Prediggo  et Sailsense,
  • Qu’est-ce que le premarketing ?
  • Kribl reconcilie Crm et SRM,
  • Un outil  de marketing comportemental 3 en 1 avec Beampulse.

L’abandon de formulaire enfin disponible avec Ve !

Logo_VE_petitL’abandon de formulaire est une technique qui consiste à tracer chaque champ d’un formulaire (notamment l’email) et, dès que celui-ci est abandonné (sans validation), l’internaute peut être relancé, en retargeting.

J’évoque cette technique très régulièrement en formation et je l’ai testée il y a 3 ans avec un annonceur. Nous avions obtenu des résultats très intéressants (en BtoB) avec 15 à 20 % de récupération d’abandons.

Le dispositif est assez simple à mettre en œuvre, il suffit de tracer chaque champ avec du JavaScript et de déployer une mécanique de relance. Le consentement n’étant pas obtenu, l’email de relance sera orienté service et non promotion/commerce.

Les scénarios de relance sont nombreux  :

  • Un abandon de panier où l’email a été saisi,
  • Une ouverture de compte,
  • Un formulaire de génération de leads.

La société anglaise Ve Interactive, qui existe depuis 3 ans et qui est maintenant implantée en France depuis quelques mois, est spécialiste de cette technique. Son mode de facturation est uniquement lié à la performance (!) et sa prestation consiste à prendre en charge l’intégralité du scénario (routage compris). VE compte environ 400 personnes en UK et une petite équipe (20 personnes) en France.

VE m’a fait parvenir 2 exemples d’emails de relance.

Le premier chez Ada avec une relance suite à une réservation incomplète :
ADA

Le deuxième qui est un abandon de panier chez InmacWStore :
Inmac_ProductFeed

Deux solutions de recommandation produits avec Prediggo et Sailsense (Sailendra)

Au moins deux solutions de recommandations produits étaient présentes sur le salon.

Logo_sailendra2Sailendra, issue d’un partenariat entre l’Inria de Nancy et un laboratoire de recherche du CNRS, propose sa propre technologie en mode SaaS. La société a été créée en 2008 (!) et son intérêt est de proposer une adaptation de sa technologie de recommandation en fonction de l’activité de la société et une rémunération à la performance (à partir de 5% du CA généré). L’algorithme utilisé est du type « filtrage collaboratif » et est actuellement déployé sur quelques sites e-commerce (Carevox , Petite Frimousse…).  Bien sûr, la recommandation peut être poussée au sein d’un email.

Logo_prediggoPrediggo, société Suisse, commercialise trois types de prestations sur le domaine de la recommandation. Une solution de merchandising de page d’accueil ou thématique, une autre dédiée à l’optimisation du moteur de recherche interne (similaire à Compario) et une troisième dédiée à l’emailing (appelée 1to1 marketing). Cette dernière est déjà interfacée chez Dolist et Experian. Le coût de la solution 1to1 est de 200 € pour 100 000 recommandations poussées, une fois la solution installée. La solution nécessite entre 3 et 5 jours de Setup.

Prediggo propose un outil intégrant des fonctionnalités d’A/B testing, des scénarios marketing (Up et Cross selling ,une gestion de campagnes et des règles métiers).

L’organisation générale de la solution est la suivante :

Prediggo_organisation
La technologie utilise surtout un moteur d’analyse sémantique permettant de trouver des produits ou catégories similaires.
Les références sont importantes en Suisse (Conforama, Visa…) et dernière originalité : le logiciel peut être installé chez l’annonceur, le mode SaaS n’est pas obligatoire.

Le secteur de la recommandation n’a pas fini de se développer et les technologies foisonnent autour de ces fonctions. Il devient essentiel de tester et comparer les performances et le gain de chaque solution avant de les implanter.

Vous pouvez découvrir d’autres acteurs et remarques sur ce sujet sur cet article que j’ai écrit récemment.

Le retargeting arrive dans le BtoB avec Easicrm

EasicrmEasicrm est un éditeur marseillais de solutions de CRM et vient de sortir un dispositif astucieux d’élevage de leads BtoB à base de retargeting prospects. Le principe est décrit ci-dessous :

Un visiteur inconnu parcourt votre site. Avec son adresse IP et des thématiques de navigation, le service Get+ identifie l’entreprise. Cette identification de l’entreprise est transmise à la base BtoB « Zebaz ».
En fonction des thématiques détectées, Zebaz sélectionne des fonctions pertinentes (par exemple, fonction RH pour des visites sur des pages de formation) et transmet les profils adéquats à Easicrm.
Easicrm déclenche alors un scénario d’élevage sur les adresses louées de Zebaz.

Easicrm-dispositif

L’ensemble du dispositif est complètement intégré dans Easiware et transparent pour l’utilisateur de la solution. Easicrm se chargera de gérer les scénarios d’élevage adéquats. Bien sûr, tout le trafic prospect n’est pas clairement identifié par Get+, et Zebaz ne possède pas tous les profils de toutes les entreprises (1,3 M adresses annoncées sur le site).

La solution complète avec les connexions intégrées Get+ et Zebaz est facturée :

  • 790 € par mois en frais fixes,
  • 0,01 € / mois par adresse hébergée,
  • plus un coût de 1 € par adresse achetée chez Zebaz.

Il y a bien sur quelques limites sur le nombre d’emails routés et d’évènements gérés et le mieux est de prendre contact avec Easiware pour plus d’informations.

Solution assez sophistiquée dont un premier déploiement chez un acteur de la téléphonie avait donné des résultats intéressants. La solution me semble s’adresser à des acteurs déjà bien avancés dans l’usage de leur CRM et qui exploitent déjà pleinement les fonctions du CRM. En effet, il y aura toujours le travail du commercial qui devra contacter le prospect à l’issue des scénarios d’élevage. Si la génération de leads classique n’est pas exploitée, rien ne sert de déployer une telle solution.

À lire, un bon article sur le lead nurturing.

Qu’est-ce que le premarketing ?

Après le remarketing (qui pourrait s’appeler le post marketing), j’ai vu apparaître avec grande curiosité le terme prémarketing appliqué aux canaux digitaux.

Le dictionnaire de l’encyclopédie marketing donne la définition suivante :  » Terme utilisé pour qualifier l’ensemble des actions marketing menées préalablement à la commercialisation d’un bien ou d’un service et destinées à sensibiliser les consommateurs à la disponibilité prochaine du produit (exemple : l’information des actionnaires potentiels et la prise d’ordres d’achat avant la mise sur le marché d’actions de sociétés privatisées). »

J’ai pu voir une application récente et intéressante dans le contexte de l’emailing et du webanalytique. Selligent (SIM) propose depuis l’année dernière un Webanalytique « maison » appelé Behavioral. Celui-ci permet de catégoriser et archiver le trafic anonyme (centres d’intérêt, niveau d’engagement, fréquence de visite…). Lors de l’inscription (ouverture de compte, dépôt d’email …), Selligent propose de récupérer l’ensemble de ce comportement qui va passer d’anonyme à identifié. Le premarketing permet donc de stocker de l’information ici cookie (ou finger print) sur l’internaute avant son identification précise sur le site pour l’exploiter ensuite.
Premarketing
________________________________________________________________________________
Nicolas Jaimes du JDN, a fait le tour du salon et a rencontré 5 Start up : à découvrir ici.

La suite de mes décourvertes du salon dans le prochain article de Pignonsurmail (Kribl, Beampulse…).