Salon-ecommerce-2013

Le futur de l'e-marketing est maintenant piloté par les données. Il faut être aveugle pour ne pas le voir tant les mots Mining, Data, Marketing prédictif, Intelligence marketing étaient présents sur de nombreux stands.
Le mot emailing est bien employé sur les stands, mais l'intérêt se porte sur la façon de piloter intelligement ce canal.
C'est le début de l'ère du marketing opérationnel tirée par les données et j'ai pu visiter ou rencontrer ces quelques acteurs présents au salon Ecommerce.

Makazi qui est le regroupement de Score MD, Gamned! et Graph Insider.

Makazi signifie en swahili "le lieu où l'on entrepose les richesses" soit, en français, la base de données marketing, ou en langage marketing moderne, le DMP. Ce regroupement d'entité est intéressant car il rassemble dans une même entité :

  • Score MD, bien connu pour ses prestations de Mining appliqué au e-marketing,
  • Gamned! qui a développé une plateforme de gestion des achats média, notamment sur les Ad Exchanges et maitrise bien les bases de données de fort volume (Hadoop),
  • Graph Insider qui est spécialisé sur les réseaux sociaux.

Tout cela doit permettre de prendre en charge et d'optimiser, la base de données des clients (plutôt qualifiée) et des cookies prospects (peu qualifiés) au service de campagnes de marketing direct (emailing, page web personnalisées) et sur les médias électroniques (bannières),. On peut donc parler de base de cookies enrichie centralisée au service du marketing et des médias.

Dans le premier livre blanc de Makazi sur le data marketing, le schéma suivant présente bien les différents éléments à mettre en place pour un projet de DMP et son exploitation :

Makazi_projet-DMP

Sur le papier, le principe est séduisant, mais le chemin me semble encore important, notamment en R&D, pour obtenir des scénarios opérationnels entre les cookies prospects et clients, les données clients (transactions, apéptence …) et les bannières personnalisées.

Beaucoup d'acteurs y travaillent (1000mercis, …), les projets sont nombreux et les sites médias sont au premier rang avec des appels d'offres sur ce sujet.
On pourra d'ailleurs lire avec intérêt l'annonce de Benchmark CCM qui propose de recibler, via l'email, les internautes exposés à la publicité. Il est plutôt coutumier de faire l'inverse (exposer des bannières aux internautes qui ont réçus des emails), mais dans ce domaine, tout est à inventer

Et la CNIL sur ce sujet des cookies ? Mon impression est que les prestataires et le marché avancent 10 fois plus vite que la CNIL  qui peine à transposer les orientations européennes sur les cookies datant d'il y a 2 années.

Camp de Bases édite sa 6ème infographie sur les Big Data au service du marketing

Toujours très pédagogique et claire, cette 6ème infographie permet de comprendre les enjeux du Big data dans le contexte marketing et de décrypter, par exemple, cette phrase :

"Mes bad data pourrissent les KPI de mon retargeting, mais ma base NoSQL va permettre de nettoyer très rapidement mon Datamart et enfin valoriser mon Capital Data !".

L'infographie est accessible ici

Exploitez vos big data
.

eCircle Teradata afffute ses armes sur le CRM Marketing

Dans le même mouvement, eCircle est maintenant plongé dans la donnée et se fond dans le moule Orange de Teradata.
Dans ce contexte, j'ai pu avoir une démonstration de l'évolution de l'outil de CRM Marketing de Teradata qui a subi bien des améliorations depuis que je l'avais croisé il y a 4 ans.

Comme je l'avais souligné dans cet article, Teradata, qui a acheté Aprimo et eCircle, se met en ordre de marche avec l'offre IMM (Integrated Marketing  Management) qui rassemble notamment les forces suivantes :

  • Gestion de campagne marketing avec CIM (Customer Interaction Manager) qui a pour objectif de centraliser et organiser toutes les interactions avec les clients (les campagnes au sens large),
  • eCircle (Digital Messaging) pour tout ce qui est canal digital (exécution, personnalisation…),
  • Aprimo pour le MRM (Marketing Ressources Management),
  • Interaction Management pour la gestion d'un catalogue d'offres, la recommandation et l'analyse.

Tout cela cible, dans un premier temps, les annonceurs qui disposent d'un environnement Teradata entrepôt de données et qui souhaitent exploiter cette masse de données pour gérer des campagnes.

L'offre CIM vise la base installée de Teradata en France qui contient surtout des grands comptes.
Le prix d'entrée de CIM est de plusieurs centaines de K€

J'ai pu avoir une démonstration rapide de CIM avec l'incontournable outil de scénarisation de campagnes ou processus marketing qui fait partie de toute suite CRM Marketing qui se respecte.

Teradata_CIM

On notera dans les onglets du haut de l'écran les différentes applications que j'ai présentées précédemment et qui sont toutes rassemblées sur un seul écran, pas encore dans une seule application je pense.
La démonstration fut trop courte pour que je puisse avoir un avis, mais l'outil couvre de nombreux aspects du Marketing (segmentation, personnalisation…) et aussi de la récupération de données sociales. À suivre lors des premiers déploiements.

La solution s'est déjà vendue en dehors de France et Teradata a bon espoir de signer quelques contrats d'ici la fin de l'année.

À terme (2014), IMM pourra se connecter et travailler avec d'autres bases SQL, Oracle,  ce qui peut ouvrir d'autres horizons.

eCircle sortait quelques nouveautés avec la version 6.6 de Campaign Management, mais je n'ai pas pu assister à une démonstration…

NP6 intègre rapidement le savoir-faire de SOCIO Logiciels

Sur le stand de NP6, le slogan principal est "Data – Driven Digital Marketing" avec en toile de fond la relégation du mot "emailing" assez loin des autres thèmes.

NP6

Ce n'est plus le canal d'exécution qui importe mais tout le travail en amont de segmentation, scoring qui est important.

Dans ce contexte, NP6 présentait ses premiers travaux communs avec SOCIO Logiciels avec, au menu, des scores classiques de gestion d'une base de données email : détection attrition, prévention inactivité, appétence produit ou thématique, … L'étape suivante sera d'industrialiser l'ensemble ce qui n'est pas une mince affaire étant donné le volume d'informations à gérer.
Enfin la réalisation d'étude mining/statistique nécessite des données de bonne, voire très bonne qualité sur un historique de 6 à 12 mois (suivant le type d'activité).  C'est souvent la difficulté majeure pour de type d'analyse.