Litmus est un prestataire incontournable de l'emailing et ses conférences, outils et articles sont remarquables. Toutefois chaque année, je suis étonné par la publication de leurs chiffres (largement repris), des clients email utilisés dans le monde.

Cette année leur étude effectuée à partir de 15 milliards d'ouverture recueillis grâce au service email Analytics, donne le résultat suivant sur les 4 principaux Client Email. Litmus client

Il me semble que :

  • L'Iphone et l'Ipad ne sont pas des clients email. Je peux visualiser mes emails de gmail sur un Ipad et comment cela est-il compté ?
  • Gmail est une messagerie (pas un client email) qui peut être visualisée sur différents clients emails (Outlook logiciel notamment)
  • Par contre, Apple Mail est bien un client email

Dans ce résultat on mélange des données hétérogènes qui n'ont rien à voir entre elles. Le résultat est difficilement interprétable (si ce n'est que Gmail est très présent).

Autre donnée produite depuis plusieurs années, celle des ouvertures par environnement.  Le graphique est le suivant :

Litmus2

Comme précédemment j'ai eu quelques difficultés à l'interpréter :

  • Desktop et Mobile sont bien des environnements matériels de lecture et l'analyse est intéressante (il manque toutefois les tablettes qui doivent être dans les mobiles),
  • Les webmails s'affichent sur Desktop et sur Mobile (pour ce dernier rarement à mon avis) et  comment sont-ils comptés dans les statistiques ? 1 fois dans le Desktop et 1 fois dans un Webmail. C'est assez confusant.

Fort de ces réflexions, j'en avais touché quelques mots avec la représentante de Litmus en Allemagne, lors d'une conférence il y a 2 ans. En fait la classification provient d'une vision du contexte technique d'affichage et de rendu de l'email, qui a été décidé il y a plus de 10 ans.

Techniquement les webmails interprètent (ou plutôt ré-interprètent) le code HTML spécifiquement, de même les applications sur smarthone/tablette et les logiciels sur Desktop. Chacun des 3 environnement impose des contraintes de codage spécifique. Si on précise les 3 environnement cela donne :

  • Applications sur smartphone et tablette (47 % )
  • Logiciels email sur Ordinateur (36% !)
  • Webmail sur ordinateur (principalement) et éventuellement tablettes et smartphone (17 %)

Au total les ouvertures sur ordinateur représenteraient environ 43 %  de part de marché …  Toutefois sur Gmail on ne peut distinguer l'ouverture sur mobile ou Desktop et cela provoque au final une incertitude assez forte sur la répartition ordinateur/mobile.

Cette classification est utilisée par tous ceux qui souscrivent à l'email Analytics de Litmus, et je la trouve peu pratique.

Qu'en pensez-vous ? Comment exploitez-vous les données de Litmus ?